manipulateur pervers narcissique couple

Surmonter votre culpabilité après la rupture avec un PN

Quitter un pervers narcissique est souvent un déchirement pour ses victimes. En dépit de la souffrance occasionnée par la relation en elle-même et malgré la conclusion que la seule issue possible est la rupture, vous ressentez un sentiment de culpabilité qui vous pousse à recontacter le pervers narcissique ou pire encore, à retomber dans ses filets.

Ceci est d’autant plus vrai qu’en tant que maître de la manipulation, le pervers narcissique excelle dans l’art et la manière de relancer votre espoir en un meilleur lendemain, en un changement de la situation pour le mieux, en une suite possible pour votre couple. Inévitablement, vous vous placez en position de « bourreau » et vous le percevez comme un « pauvre être désespéré et qui a tant besoin de votre aide ».

Le pervers narcissique essaye de pousser sa victime à agir contre lui pour ensuite la dénoncer comme « mauvaise ». Ce qui importe, c’est que la victime paraisse responsable de ce qui lui arrive. – Marie-France Hirigoyen

Culpabilité et estime de soi : un couple inséparable

Avoir une bonne estime de soi signifie que l’on se connaît suffisamment pour savoir que l’on n’est pas le « monstre » dont le pervers narcissique fait le portrait post-rupture. Étant donné que le pervers narcissique vous a choisie justement parce que vous manquez d’estime de vous, il va encore s’appuyer sur cette caractéristique pour poursuivre son œuvre de destruction bien après la fin de la relation.

Votre estime personnelle est définie par vous-même. Ainsi, vous avez le contrôle sur vos propres mesures d’évaluation de votre personne. L’image que vous avez de vous après la séparation avec un pervers narcissique est largement influencée par ce qu’il vous renvoie de vous-même. Ce faisant, vous continuez à le voir comme un miroir réfléchissant et surtout comme l’étalon de votre « bienveillance » et/ou de votre « malveillance ». Grave erreur puisque vous remettez les clefs de votre reconstruction entre les mains de votre bourreau, une fois de plus.

Une bonne estime de vous-même va vous permettre de vous percevoir d’une façon aussi réaliste que possible et de vous dégager de la manipulation.

La notion de responsabilité dans le sentiment de culpabilité

culpabilite-pn3

Prendre ses responsabilités est un processus différent de se sentir coupable. En effet, dans le premier cas, vous portez un regard adulte et sain sur la relation, vous êtes capable d’en faire un bilan objectif, de reconnaître vos torts ainsi que vos efforts et de prendre en considération les actions de l’autre avec le même outil de mesure. Ceci vous permet d’être en accord avec votre décision de rompre. Vous avez compris et accepté une certaine vérité concernant votre relation : elle avait tout simplement suivi son cours et était arrivée à son terme.

Dans le second cas, vous acceptez tacitement de porter la responsabilité de la rupture. Vous la vivez comme un échec personnel et vous prenez sur vous l’intégralité  des torts. Ainsi, au lieu de ne prendre en charge que la part qui vous revient – dans le meilleur comme dans le pire -, vous ne conservez que le pire et le meilleur revient naturellement au pervers narcissique.

Toute relation se construit avec deux personnes. Chacun apporte sa pierre à l’édifice et il est tout à fait sain que chacun prenne ses responsabilités si elle se termine. Une rupture avec un pervers narcissique – Est-il besoin de rappeler que sa caractéristique principale est la manipulation ? – est particulièrement traumatisante de ce point de vue car il n’y a pas de « conclusion » saine. Cette personne ne « prend jamais ses responsabilités » comme expliqué dans cet article. Par conséquent, c’est à vous de vous protéger et de vous préparer à une attaque perverse avec pour objectif de vous faire culpabiliser. Le mot « attaque » n’est pas anodin, il s’agit bien de cela. Le pervers narcissique met à l’œuvre toute sa science, déploie tout son arsenal pour vous faire respecter son « script » selon lequel vous êtes le monstre d’égoïsme qui a détruit la famille, qui lui a fait du mal, il a été le « Saint » qui vous a supportée tout ce temps et qui, malgré, votre trahison, est encore prêt à vous donner une autre chance.

Il est clair que rien de ce scénario n’est vrai. Tout ceci n’est qu’une mise en scène pour vous convaincre que vous êtes la mauvaise personne et surtout pour que ce soit cette version qui prévale auprès de votre entourage. Apprenez donc à clarifier votre vision sur le jeu de cette personne. Ne soyez pas dupe de ses actions, et encore moins de ses paroles. N’attendez ni réparation, ni réconciliation et certainement pas de reconnaissance de la part d’un pervers narcissique.

Surmonter le sentiment de culpabilité

Comme tous les états psychologiques, se libérer du sentiment de culpabilité demande un travail sur soi et une conscience de vos réactions. L’une des étapes de la libération est justement de sortir de cet état réactif pour aller vers une action consciente et réfléchie de votre part. Vous devez reprendre le contrôle de vos émotions et identifier le processus de culpabilisation.

La culpabilisation est une corde à l’arc du pervers narcissique, qu’il décoche volontairement et toujours à bon escient pour vous amener à agir comme il le désire. Outil de destruction et de manipulation à distance, le pervers narcissique s’assure que vous n’avancerez pas, que vous ne bougerez pas de la place qu’il a prévue pour vous. En suscitant votre désespoir tout en gardant les mains propres, il fait en sorte de vous faire taire à jamais en vous persuadant que vous êtes la seule fautive. Il est important de réaliser l’ampleur de cette technique.

Ensuite, vous devez recréer des frontières psychiques entre le pervers narcissique et vous. Cela signifie définir ce qui vous appartient « dans votre tête » et ce qui a été implanté par lui. Ce processus passe par une reconnaissance de votre rôle dans la relation ainsi que du sien. En prenant le temps de faire un bilan neutre et aussi objectif que possible, vous constaterez que vous avez été la victime d’une terrible machination et que votre partenaire – celui en qui vous aviez une confiance aveugle – vous a manœuvrée comme un pion.

Vous réapproprier vos émotions et votre histoire est un parcours long et difficile. Vous allez réinterpréter la relation sous un œil neuf. Avec l’accompagnement d’un coach, vous allez réévaluer votre implication, prendre du recul et surtout réaliser que la culpabilité que vous ressentez a été implantée dans votre esprit, instillée par le pervers narcissique au fil du temps. Vous avez été formatée pour porter le poids de ses propres abominations.

relation toxique - manipulateur pervers narcissique

Vos commentaires

1 Comment

Leave A Response

* Denotes Required Field

This site uses KeywordLuv. Enter YourName@YourKeywords in the Name field to take advantage.