manipulateur pervers narcissique

3 STRATEGIES POUR GERER LE PERVERS NARCISSIQUE AU TRAVAIL

Autrement connu sous le nom de « tyran », de « monsieur je sais tout » ou encore de « dictateur», le pervers narcissique doit écraser les autres pour se sentir exister. Le reconnaître, notamment dans le cadre de votre activité professionnelle peut sauver votre carrière.

Si vous vous sentez quotidiennement stressé, au bord de la crise de nerfs, sans pour autant savoir exactement quelle est la source de ce mal-être, il est peut-être temps d’analyser avec plus d’attention les personnes qui vous entourent au sein de votre entreprise. En effet, le pervers narcissique possède l’art du camouflage et sait faire régner la loi du silence auprès de ses collaborateurs.

Une observation minutieuse permet d’identifier les critères de l’agresseur et de mettre en place une défense efficace, si vous n’êtes pas en mesure de démissionner. Voici trois stratégies pour mieux gérer le pervers narcissique qui peut être votre collègue ou encore votre supérieur hiérarchique.

1. Rester sur un terrain neutre et professionnel avec le pervers narcissique

Ceci est la règle d’or à suivre en toutes circonstances et durant toute interaction avec le pervers narcissique. Son terrain de prédilection est celui des émotions. C’est là-dessus qu’il base ses attaques perverses. Par conséquent, plus vous le maintenez éloigné de vos émotions, moins il peut vous manipuler. Cette approche perverse peut prendre bien des formes et être exercée de façon directe ou indirecte.

Lorsqu’elle est utilisée de façon indirecte, le pervers narcissique se sert de collègues ou d’autres tiers afin d’exercer une pression sur le bouc émissaire, vous. De la simple moquerie de couloir au limogeage pur et simple, en passant par le chantage dans des cas extrêmes, côtoyer un pervers narcissique s’avère destructeur si vous ne placez pas une barrière infranchissable entre vos émotions et le bourreau.

Ce travail de mise à distance passe par une communication exclusivement professionnelle, que vous vous efforcerez de clarifier par tous moyens possibles. Le vieil adage « Seuls les écrits restent » doit être appliqué dans tous les cas avec le pervers narcissique, qu’il s’agisse d’un collègue ou d’un supérieur hiérarchique. Même après un échange verbal sur un dossier en particulier, envoyez toujours un récapitulatif par écrit et demandez confirmation de la bonne réception de ce dernier. En cas de doute ou de diffamation de la part du PN, vous aurez toujours des preuves écrites visant à prouver votre travail.

Rester sur un terrain neutre et professionnel signifie également préserver votre vie privée au maximum et renoncer à vous créer un réseau amical au sein de votre lieu de travail. Le pervers narcissique qui vous a pris pour cible est toujours à l’affût d’informations à utiliser contre vous. Protégez-vous et ramenez les échanges sur ce qui a trait à votre fiche de poste.

2. Maîtriser l’art du conflit ouvert… l’air de rien

Cette stratégie est à mettre en place si vous avez déjà identifié le pervers narcissique depuis votre entrée dans l’entreprise et s’il ne possède aucune « flèche » contre vous. Dans le cas contraire, abstenez-vous car cela se retournera contre vous. Les pervers narcissiques supportent mal la confrontation et la résistance à leurs assauts surtout s’ils se rendent compte de votre attitude défensive.

Maîtriser l’art du conflit ouvert l’air de rien, en entreprise, est utile si vous tenez à votre job et que par conséquent, vous ne pouvez pas échapper à l’action du PN. Il vous attaque sans cesse et vous n’avez pas d’autre choix que de vous défendre. L’image est de devenir comme le roseau, aussi souple que lui mais surtout aussi solide. Il ploie mais ne se brise pas.

Devenez comme un miroir des mots et des actions du pervers narcissique. Le but est de le déstabiliser en jouant son jeu et en le poussant dans ses retranchements. Afin de pratiquer cette stratégie dans une relative sécurité, vous devez vous assurer qu’il y ait toujours un témoin avec vous ou d’être en réunion. Si vous vous lancez sur cette ligne de défense, vous ne devez plus vous trouver seul en compagnie du PN. Les seules interactions doivent être en la compagnie de tiers.

Le but est de renvoyer la salve à l’expéditeur. Pour cela, quand le PN s’adresse à vous en vous insultant de façon déguisée, exigez de lui qu’il précise sa pensée et insistez jusqu’à ce que ce soit lui qui abandonne en premier. Devant une assemblée, il sera déstabilisé par tant d’aplomb et aura peur de perdre sa belle image sociale. De même, s’il vous sollicite sur un terrain émotionnel, s’il tente de vous faire perdre votre sang-froid, ramenez aussitôt la discussion sur le sujet professionnel dont il est question, quitte à imposer un changement de sujet. Reprenez le contrôle de l’échange ou de la réunion sur un ton neutre.

Pratiquée sur le long terme, cette solution vous permettra de ne plus être perçu comme une cible par le PN.

3. Apprenez à dissimuler vos émotions 

manipulateur pervers narcissique

Oui, il est primordial d’apprendre à gérer vos émotions et à les dissimuler en présence du pervers narcissique. Parce qu’il ne possède pas d’empathie, le pervers narcissique est tout simplement incapable de se mettre dans votre peau. Si vous avez parfois l’impression qu’il lit en vous comme dans un livre ouvert, ce n’est pas parce que vous partagez une connexion exceptionnelle (comme il tente de vous le faire croire au début), mais bien parce qu’il lit votre langage corporel, écoute vos mots et met vos réactions en rapport avec ses actions.

Le mythe est brisé ! Les pervers narcissiques sont simplement d’excellents observateurs de la nature humaine. Ils interprètent en permanence votre façon de réagir, ils copient votre « style », votre personnalité et vous pensez être face à votre meilleur ami quand, en réalité, ils dissimulent leurs intentions malveillantes sous un masque. La bonne nouvelle est qu’ils ne lisent pas dans vos pensées mais se basent sur des informations que vous leur donnez vous-même sans vous en rendre compte.

Dans le milieu professionnel, un pervers narcissique utilise vos propres émotions pour vous discréditer auprès de vos collègues. Ayant appris à vous « actionner » par le biais de ces émotions, ils n’ont plus qu’à vous mettre en situation, comme dans un théâtre, à lancer leurs attaques subtilement personnalisées et à observer l’effet qu’ils produisent. Est-il besoin de préciser que généralement, vous passerez pour un salarié incompétent, instable, éventuellement déséquilibré ?

Sachez donc maintenir une certaine forme de politesse si vous êtes approché par un pervers narcissique tout en protégeant vos émotions. Attendez-vous à être poussé dans vos retranchements si vous résistez. N’oubliez pas que rien n’est vrai dans son approche, il veut juste voir ce qui fonctionne avec vous. Il peut vous faire des fausses promesses ou vous menacer, sans pour autant que ce soit réel. Il veut juste une réaction de votre part.

Vos commentaires sont les bienvenus ci-dessous, si vous avez des questions sur ces trois stratégies ou si vous avez besoin d’être aidé(e) ou accompagné(e) pour contrer un pervers narcissique au travail, cliquez ici !

dépendance affective lilleFati Amor© – Tél : (+33) 07-58-29-03-00 (numéro non surtaxé !)

Coach Certifiée – Spécialiste de la dépendance affective, de la relation toxique, et aide les victimes à sortir de l’emprise d’un manipulateur pervers narcissique.

Toute reproduction, même partielle, est interdite sans l’accord de l’auteur.

Vos commentaires

Leave A Response

* Denotes Required Field

This site uses KeywordLuv. Enter YourName@YourKeywords in the Name field to take advantage.